0

La mode met le cap sur Marseille



Depuis une trentaine d’années, les success-stories de marques marseillaises se multiplient dans le « paysage mode ». Parmi elles, des griffes qu’on ne présente plus : Sessùn, Kulte, American Vintage… Mais aussi des labels florissants qui séduisent tant par leur créativité que leur ville d’origine. Zoom sur Marseille, cette ville qui a le vent « mode » en poupe.

Voilà trente-deux ans que la Maison Mode Méditerranée s’attelle à un défi de taille : celui de faire rayonner le travail de créateurs locaux et d’ériger la ville de Marseille au rang de « Ville Mode ». Entre le festival « Open my Med » qui laisse carte blanche à un créateur-invité et le concours « Open my Prize », MMM choisit de défendre les couleurs et la singularité de la ville à travers un spectre mode.

En juin dernier, hana san a eu la chance de recevoir la visite de Martine Vassal, présidente du conseil départemental des Bouches-du-Rhône, dans son atelier. Une rencontre qui a permis de souligner le soutien apporté par le département et la réelle envie de développer le Made In Marseille.

Si le Sud et la cité phocéenne n’ont jamais cessé de fasciner, le jeune créateur Simon Porte Jacquemus a également contribué à son éclat jusqu’à en faire son étendard. Présentée sur la passerelle qui relie le Mucem au Fort Saint-Jean lors du festival « Open My Med 2017 », sa collection femme « Les Santons de Provence » marque un tournant pour l’histoire de la mode marseillaise et l’envolée du designer. En revenant cette année encore sur sa terre natale, l’enfant du pays revendique et prouve que Marseille est une ville irrésistiblement pointue, promise à un bel avenir. Cinq jours plus tard, c’est au tour du défilé Koché d’embarquer ses invités à bord d’un ferry amarré aux Docks de la ville.

Aux confluences des cultures et des populations méditerranéennes, Massilia, doyenne des cités rayonnantes, a toujours abrité des savoir-faire d’exception. L’implantation de nouveaux fleurons solaires et créatifs comme Hana San semble alors devenir naturelle. Le décor est posé… Marseille a tout d’une capitale de la mode.